• Me voilà revenue pour le Coucou et l'appel du pied de Lénaïg, avec l'"aimable" participation de Mademoiselle Thalis

    Iris jaune et vert

    Coussinet comme une violette

    Pelage de velours

    Coucou du haïku : Pied

    Thalis ! Ma beauté

    J'entends mais je ne bouge pas

    Parle à ma patte


    11 commentaires
  •  

     

    Iris jaune et vert

    Coussinet comme une violette

    Pelage de velours


    3 commentaires
  •  Cette semaine Lénaïg nous entraîne dans la rue. Pour moi, ce sera juste une petite mise au point.

    Titi parisien

    Poulbot image d'Epinal

    Enfants de la rue

     

    Ce livre d'Aristide Bruant, dans lequel il regroupe à la fois des poèmes et des chansons comme Nini Peau de Chien, est illustré par Poulbot, on découvre ce qu'était vraiment la rue pour ces gosses laissés à eux-même à la fin du XIXème siècle, loin, très loin de ces enfants aux belles joues rouges et au grand sourire qui décoraient nos chambres d'enfants.

    Enregistrer

    Enregistrer


    8 commentaires
  • Thème bien facile, merci Lenaïg.

    Museau frétillant

    Câbles électriques attention

    Dents bien aiguisées

    Coucou du haïku : Animaux de compagnie

    Lapinette lapine naine (enfin une grande naine) qui nous a accompagné pendant 11 ans, la Jeanne Calment des lapins quoi !). Elle vivait en liberté dans la cuisine, tous les câbles ayant été soigneusement planqués, en revanche le papier peint a souffert.

    Reine de la maison

    On ne lui refuse rien

    Tendre présence

    Coucou du haïku : Animaux de compagnie

     Vous connaissez déjà ma beauté bleue, dure, dure la vie !

    Deux pattes fait aux pattes

    C'est moi qui l'ai adopté

    Douceur du foyer

    Coucou du haïku : Animaux de compagnie

    Clumsy le jour de son arrivée chez mon fils. Comme vous voyez le jeune homme a su se trouver une "bonne poire consentante" et prendre ses aises sans le moindre complexe. Son adoption mérite d'être racontée. Mon fils allait à son travail, il a croisé sur la route un tout jeune minou venu quémander une caresse qu'il lui a volontiers accordée. Le lendemain, il pleut, fiston sous son parapluie se baisse à nouveau pour une caresse, le félin pas bête saute directement dans son manteau. Que voulez-vous qu'un deux pattes innocent et sans défense puisse faire, si ce n'est le ramener bêtement chez lui.

    Mon fils a vaillamment résisté quand même (il n'avait qu'un petit appartement d'étudiant), le premier jour il m'a demandé comment faire pour vérifier si le dit matou appartenait à quelqu'un, ensuite il a voulu savoir où il pourrait le placer pour qu'il soit adopté. La première semaine la SPA a été éliminée, la seconde les associations pour chats également (il n'était pas sûr et certain que son protégé allait trouver une bonne famille…), la troisième peut-être allait-il le confier à un copain qui voulait un chat. A la quatrième, il m'a annoncé que j'avais un "petit-fils" poilu qui s'appelait Clumsy. Comme si je n'avais pas senti le coup venir dès le premier jour ? J'ai attendu d'avoir raccroché le téléphone pour rigoler. Bref, ils sont maintenant compagnons de route depuis 6 ans.

    Enregistrer


    11 commentaires
  • Avec les passions, l'écriture pour Lenaïg, pas facile de ne pas faire empiéter l'une sur les autres.

    Quelques syllabes

    Haïku poème express

    Juste une ambiance

      Coucou du haïku : Ecrire

     Plume et porte-plume

    Long trajet vers l'encrier

    Tache sur le cahier

    Coucou du haïku : Ecrire

    Se laisser aller

    Ecriture exutoire

    Tête libérée

     Coucou du haïku : Ecrire

     Stylo ou clavier

    L'important est d'écrire

    Papier ou écran

    Coucou du haïku : Ecrire

    Enregistrer


    6 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique