• Haïkus, lançons-nous

    Histoire de ne pas perdre l'habitude d'écrire un petit quelque chose chaque jour, après les 366 réels, je me lance dans la "production" de haïkus, j'aime bien ce format.

    Vent frais air piquant

    La nouvelle année est là

    Perle une goutte au nez

     

    Vent dans les cheveux

    La pluie qui tombe, attention

    Des oreilles gelées

     

    Un ronronnement

    Si mignon minois de chat

    Sur papier glacé

     

    Eau qui me caresse

    Flotter dans la musique

    Se sentir si bien

     

    Au rythme des pas

    Feuilles qui s'envolent et craquent

    Les pensées s'évadent

     


     


    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    1
    Jeudi 7 Janvier 2016 à 19:59

    Bonsoir Martine... C'est vrai que la plume se conserve en écrivant et le haïku et senryû même si court l'entretiennent de belle façon... car c'est semblant de rien un travail... ah ce bruit de pas dans les feuilles mortes, comme un coeur qui bat... au plaisir, jill

    2
    Vendredi 8 Janvier 2016 à 08:53

    Bonjour Jill, effectivement ce n'est pas si simple que ça, il faut rester concis, je triche en commençant par le vers le plus long, je trouve que c'est plus facile. J'ai pris beaucoup de plaisir à faire du bruit avec les feuilles

    3
    Vendredi 8 Janvier 2016 à 19:58

    Eh bien tu es inspirée !!! le haïku n'est pas un format qui me tente mais j'admire les instantanés très vivants qu'ils inspirent. Bisous

      • Samedi 9 Janvier 2016 à 11:42

        J'aime bien justement ce format court qui oblige à synthétiser sa pensée, je suis moins fan des poésies avec les rimes

    4
    Jeudi 14 Janvier 2016 à 14:42

    Coucou Martine

    De charmants haïkus...

    Bisous

    Béa kimcat

      • Jeudi 14 Janvier 2016 à 16:15

        Merci beaucoup, avec la nature les sujets ne manquent pas

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :