• Ignace

    Comment résister ? Le nouveau prénom de Jill Bill pour la Cour de Récré ne pouvait qu'être attribué qu'à un cheval, le grand Fernandel me pardonnera.

    Depuis ce matin un son bizarre titille les oreilles de Pernelle, notre petite fermière.

    "Hiii, hhiiiii, hiii"

    Elle se dépêche d'expédier son petit déjeuner pour partir à la recherche du responsable de ces ricanements particulièrement agaçants.

    Le bruit provient de derrière la maison. Pernelle tourne le coin à pas prudent et tombe littéralement nez à nez avec un improbable canasson qui, mais oui, qui semble lui sourire lèvres retroussées sur des dents dignes de touches de piano.

    Surprise, Pernelle recule en catastrophe et se retrouve les fesses par terre.

    L'animal en face d'elle s'ébroue et laisse échapper des "Hiii, hhiiiii, hiii" carrément moqueurs.

    Pernelle, furibarde, se relève, se plante, poings sur les hanches devant le cheval et va pour le remettre vertement à sa place, lorsqu'elle s'aperçoit que, non seulement il n'est plus tout jeune, qu'il n'a que la peau sur les os, mais qu'en plus il a le dos déformé par une bosse fort bizarre, pour tout dire il est plutôt moche, attendrissant, mais moche.

    Il faut aussi reconnaître qu'il a dans l'œil quelque chose de malicieux qui va bien avec son large sourire.

    Sourire communicatif d'ailleurs, car notre amie Pernelle se met à rire également.

    "Oui, tu as raison, je suis bien rembourrée de ce côté-là, je ne risquais pas de me faire mal. Allez viens avec moi, tu as bien besoin d'être étrillé et nourri"

    Sans plus de cérémonie, Pernelle tourne les talons et s'en va du côté des écuries qui abrite une bonne partie de sa ménagerie. Mais tout ce petit monde va faire de la place au nouveau venu.

    Ignace, puisqu'il répond à ce prénom charmant, lui emboîte le pas en continuant ses "Hiii, hhiiiii, hiii" et en la poussant gentiment du bout du nez, il sait qu'il était tombé au bon endroit.

    Et pendant qu'elle l'étrille fermement, Ignace se délecte du fourrage que Pernelle lui a donné et pousse des "Hiii, hhiiiii, hiii" de contentement.

    Chaque fois qu'elle entend ce son, qui l'énervait lorsqu'elle ne savait pas d'où il venait, Pernelle se met à rire aussi. Marguerite, sa grand-mère attirée par le remue-ménage, vient aux nouvelles et elle est, elle aussi, saluée par des "Hiii, hhiiiii, hiii" qui la font rire également.

    Manifestement, ce drôle de cheval, en dépit de son piètre aspect et des durs moments qu'il a dû connaître est un optimiste dans l'âme et son optimisme est communicatif. Cela se vérifie avec tous les habitants qui viennent s'approvisionner à la petite ferme et qui repartent en rigolant après avoir croisé ce drôle d'Ignace.

    Mais, il y a une petite chose que Pernelle ignore pour le moment, Ignace n'a pas atterri à Bigorbourg parhttp://image-photos.linternaute.com/image_photo/550/cheval-qui-rit-1179137165-1335916.jpg hasard. Et quand j'écris atterri, il faut le prendre au pied de la lettre car ce curieux équidé à une autre corde à son arc. Ce don, pour le moment, il le réserve au petit peuple. Ignace cache des ailes de Pégase dans sa bosse*. Et à la nuit tombée, il emmène en promenade dans le ciel les habitants des bois, il leur arrive même, parfois, de croiser Thècle montée sur son fidèle Herbert. 

    * Je fais bien sûr référence au superbe passage du film Naïs où Fernandel raconte que sa grand-mère lui disait que les petits bossus comme lui cachaient des ailes dans leur bosse. 

    Le texte ici : http://fernandel.online.fr/films/nais.htm


  • Commentaires

    1
    Mercredi 3 Avril 2013 à 07:08
    jill bill

    Bonjour élève Martine, ah oui il est bien tombé ce vieil Ignace affamé mais au demeurant souriant ! Bigorbourg accueillant !  Ailé de nuit, pour l'heure chut, d'accord mais il finira par régaler les habitants de l'endroit aussi ! Sois le bienvenu à la cour de récré, merci à toi, bises de m'dame JB

    2
    Mercredi 3 Avril 2013 à 07:46
    un soir bleu

    Mais elle  a été bien inspirée, Pernelle ! C'est  vrai, quoi : emporter le "petit peuple" dans les airs pour le faire rêver, c'est une vraie chance !

    3
    Mercredi 3 Avril 2013 à 07:56
    dimi

    Tu vas rire hein, mais elel me met les larmes aux yeux cette hitoire !C'est moi, ou c'est l'histoire ? Parce qu'il faut bien le dire, je les ai souvent aux yeux les larmes en ce moment!

    Ce quine veut pas dire que je ne l'ai pas aimée, oh que non, c'est une de mes préférée! Je dois être un peu mazo !

    Nicole 

    4
    Mercredi 3 Avril 2013 à 09:47
    fanfan

    On revoit Fernandel en train  de chanter "Ignace "!

    Je me demandais pourquoi il avait une bosse ! C'était donc pour cacher ses ailes ! C'est mignon! Il a bien sa place dans ce charment village, en effet!

    5
    Mercredi 3 Avril 2013 à 11:10
    Marité

    Ignace est un anon charmant :-) Il est vrai que le sourire fait penser à....

    BISOUS Martine

    6
    Mercredi 3 Avril 2013 à 11:24
    Josette

    pas facile de ne pas voir Fernandel quand on pense à Ignace ! 

    bises et bonne journée

    7
    Mercredi 3 Avril 2013 à 13:42

    Joli récit avec ce cheval volant!

    Bravo Martine.

    Bisous et bon mercredi.

    8
    ABC
    Mercredi 3 Avril 2013 à 13:56
    ABC

    très belle façon de jouer avec ce prénom, fernandel lui-même doit en être tout ému !!!

    9
    Mercredi 3 Avril 2013 à 16:43
    Peut-être

    Encore une belle histoire pour un qui ne finira pas ches Findus !

    10
    Mercredi 3 Avril 2013 à 18:20
    evajoe

    Il, y a des jours où pour saisir sa chance il ne faut pas hésiter. Joli texte bien relevé, j'ai beaucoup aimé.

     

    Bonne soirée et une bise d'EvaJoe

    11
    Mercredi 3 Avril 2013 à 18:27
    Martine27

    Il faut penser à ceux qui ne savent pas voler comme les gnomes !

    12
    Mercredi 3 Avril 2013 à 18:27
    Martine27

    Pour le moment les modalités pour les humains n'ont pas encore été définies

    13
    Mercredi 3 Avril 2013 à 18:28
    Martine27

    Il faut dire que le passage où Fernandel parle de son enfance est très émouvant, j'ai la larme à l'oeil aussi. C'était un sacré acteur, comme Bourvil, aussi doués pour le comique que pour le tendre.

    14
    Mercredi 3 Avril 2013 à 18:29
    Martine27

    J'ai un peu mélangé la chanson et le film, mon pauvre Ignace a remporté la mise au complet ! Les dents et la bosse !

    15
    Mercredi 3 Avril 2013 à 18:30
    Martine27

    Difficile de passer à côté de la chanson et du sourire !

    16
    Mercredi 3 Avril 2013 à 18:31
    Martine27

    C'est un très charmant compliment, merci. C'était difficile de passer à côté

    17
    Mercredi 3 Avril 2013 à 18:31
    Martine27

    Et puis son look change un peu de celui bon chic, bon genre de Pégase !

    18
    Mercredi 3 Avril 2013 à 18:31
    Martine27

    C'est comme avec Félicie, voilà des prénoms qui sont définitivement marqués (enfin tout au moins pour ceux de notre génération)

    19
    Mercredi 3 Avril 2013 à 18:32
    Martine27

    Ignace a bien compris où il fallait aller. Merci

    20
    Mercredi 3 Avril 2013 à 18:32
    Martine27

    Ah ben non alors, Pernelle ne le permettra pas !

    21
    Mercredi 3 Avril 2013 à 18:36
    dimdamdom59

    Un peu de Fernandel dans tous les récits aujourd'hui, s'il nous voit de là haut il doit en être tout ému!!! Bravo pour cette belle histoire , toujours aussi richement agrémentée. Voilà un film de Fernandel dont tu parles que je n'ai pas vu, c'est regrettable!!!

    Bisous Martine et belle soirée!!!

    Domi.

    22
    Mercredi 3 Avril 2013 à 18:43
    Martine27

    Il faut reconnaître qu'on pouvait difficilement passer à côté. C'est un film avec Jacqueline Pagnol, plein de bons sentiments bien sûr et très émouvant

    23
    Mercredi 3 Avril 2013 à 19:26

    Merci pour ton commentaire. Je ne connais pas du tout les Spellman, à voir donc.

    Bisous et bonne soirée.

     

    24
    Mercredi 3 Avril 2013 à 19:42
    Jeanne Fadosi

    du grand art dans la référence et un film émouvant que celui-ci

    bises et belle soirée

    25
    Jeudi 4 Avril 2013 à 18:42
    Martine27

    J'aime bien "coller" à l'actualité du prénom (enfin si on peut parler d'actualité)

    26
    Jeudi 4 Avril 2013 à 18:42
    Martine27

    Si tu tapes le mot "Spellman" dans la case rechercher tu trouveras les critiques que j'en ai faites

    27
    Vendredi 5 Avril 2013 à 15:19
    Labaronne

    HHIIIIIIIII tu as donné le sourire au soleil qui vient de faire une courte apparition ....

    28
    Vendredi 5 Avril 2013 à 17:18
    Martine27

    Ah c'est toi qui l'as piqué ! Ici c'est la neige, ben oui ! Ce week-end il y a un concours d'attelage à Evreux, les Ignace qui y participent vont claquer des dents

    29
    Vendredi 5 Avril 2013 à 17:20
    Labaronne

    TU VAS NOUS FAIRE DE JOLIES PHOTOS CETTE ANNEE ENCORE ?

    30
    Vendredi 5 Avril 2013 à 17:36
    Martine27

    Ce n'est pas parti pour, je n'ai pas trop envie de me transformer en bloc de glace !

    31
    Di
    Vendredi 5 Avril 2013 à 19:18
    Di

    Ignace amène la bonne humeur autour de lui et en plus est gentil pour le petit peuple. Quand Pérelle va le savoir, elle va être heureuse pour eux. C'est une histoire à sourire du début à la fin.  

    32
    Vendredi 5 Avril 2013 à 19:26
    Marie Louve

    Bravo ! Faire d'Ignace, ce cheval piteux, un Pégase sorti tout droit d'Olympes fallait y penser. Bon WE Martine. Une autre histoire savoureuse. Amicalement.

    33
    Samedi 6 Avril 2013 à 16:45
    Martine27

    Il a un rire communicatif !

    34
    Samedi 6 Avril 2013 à 16:47
    Martine27

    Dans le film le bossu bien piteux est un coeur en or, mon cheval suit le même chemin

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :