• La plume et le vent

    Nouvelle moisson de mots pour les Plumes de notre amie Asphodèle qui avait été contrainte de nous abandonner, mais la voici de retour bon pied, bon œil, avec cette série de mots à caser : Frissonner, vide, humeur, plume, embellir, enfin, sommeil, drogué, impasse, poésie, torture, plénitude, trop-plein, youpi, énergie, absence, temps, dénuement, bol, idée, déchirement, bus, besoin, rationner,  abandonné.

    Petite plume trop secouée par le vol de l'oiseau était tombée dans le vide, pleine de sommeil elle n'avait pas eu le temps de mieux s'accrocher. Elle s'était sentie abandonnée la pauvrette et son humeur s'en était ressentie. Après un bref moment d'absence durant lequel elle tenta de se faire à l'idée qu'elle était désormais séparée de ses sœurs, elle se dit qu'elle n'était pas la première, ni la dernière, à laquelle un tel déchirement était imposé, il allait lui falloir faire face à ce brusque dénuement, comme le drogué en cure de désintox se retrouve brutalement rationné. D'un naturel optimiste et pleine de détermination, elle refusa de baisser les barbules.

    Bon, enfin, il fallait se reprendre et vérifier où elle risquait d'atterrir, elle n'avait pas l'intention de terminer dans un vieux bol ébréché au fin fond d'une impasse sordide, après avoir vécu sur le dos d'un oiseau, cela manquerait singulièrement de poésie, et ce serait une vraie torture que de voir sa blancheur ternie.

    Passait par là un petit vent nouveau-né qui ressentait le besoin de se faire des amis. Il était rempli d'un trop-plein d'énergie qui le faisait frissonner d'anticipation à l'idée de surfer au milieu des nuages. Il croisa la petite plume, très étonné par la taille de ce qu'il pensait être un minuscule nuage, il arrêta de souffler le temps d'examiner cette drôle de chose blanche.

    La petite plume, entraînée par l'appel d'air d'un bus qui passait par là, tourneboulait sans pouvoir s'arrêter, elle avait la tête qui tournait et n'était pas loin des larmes.

    Le petit vent, n'écoutant que son bon coeur s'interposa et souleva la petite plume. Il lui siffla doucement à l'oreille des compliments sur la beauté de sa robe et voulu savoir quand elle allait pleuvoir, n'ayant pas envie de la perdre trop vite. La petite plume, ravie de cette rencontre qui embellissait son triste sort se hâta de le rassurer, elle n'allait pas disparaître de sitôt.

    Youpi, pensa le petit vent, j'ai trouvé une amie.

    Et depuis, leur rencontre, le vent et la plume vivent dans le ciel,  profitant de la plénitude de la liberté qui leur est offerte d'aller où bon leur semble.


     


    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    1
    Samedi 24 Octobre 2015 à 07:02

    je ris en voyant le mot "youpi" et je crie bravo à tous ceux qui ont réussi à la placer, c'est vrai que ça donne une note d'humour :-)

    2
    Samedi 24 Octobre 2015 à 16:13

    Ce n'était pas évident d'arriver à faire un texte un peu gai avec ces mots quelque peu déprimants

    3
    Nunzi
    Samedi 24 Octobre 2015 à 20:59
    Nunzi

    J'aime beaucoup la liberté de cette plume, et j'ai envie de chanter "comme une plume au vent" !

    4
    Dimanche 25 Octobre 2015 à 06:23
    marlaguette

    Moi, je le sens tout en légèreté ton texte, avec sa petite plume au vent...

    5
    Dimanche 25 Octobre 2015 à 10:48
    ceriat

    Très poétique cette rencontre entre la plume et le vent. smile J'aime également la légèreté de ton texte. smile

    6
    Dimanche 25 Octobre 2015 à 11:28

    Merci à vous trois, j'espère que ma petite plume continuera à flotter encore longtemps avec son ami le vent

    7
    Dimanche 25 Octobre 2015 à 16:41
    Mahie

    Ah c'est très sympa cette histoire et encore une fois bien différent du reste! Je le vois comme un conte qu'on pourrait raconter aux enfants ou une histoire qu'on pourrait illustrer de dessins...

    8
    mariejo64
    Dimanche 25 Octobre 2015 à 18:48

    Quel joli conte ! Le vent et la plume. Une idylle qui risque de durer longtemps, quelle chance ! 

    9
    Dimanche 25 Octobre 2015 à 19:25

    @ Mahie : Les inspirations ont été diverses et multiples. Pour ce qui est des dessins n'étant pas douée je laisse ce soin à qui voudra s'amuser

    @ Mariejo : Merci, le retour d'Asphodèle devait se faire dans la douceur

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    10
    Dimanche 25 Octobre 2015 à 23:56
    célestine

    Tu nous emmènes dans une histoire toute douce et légère, comme plume au vent.

    Ça fait un bien fou.

     

    ¸¸.•*¨*• ☆

    11
    Lundi 26 Octobre 2015 à 18:03

    Il faut parfois un peu de douceur dans ce monde de brutes

    12
    Asphodèle85
    Mardi 27 Octobre 2015 à 14:35
    Asphodèle85

    Ho qu'il est joli ton texte Martine ! moi qui adore les contes (ce n'est plus un secret), je suis comblée et une histoire de plume en voyage de noces avec le vent ne pouvait que me combler ! Merci pour ta délicatesse pour amortir le choc du retour !!!wink2 Même si c'était un retour plus que désiré, tu t'en doutes, le "bon pied bon oeil", hum hum !!! Allez c'est reparti, c'est le principal ! Bises ! :) Je vais voleter avec cette plume toute douce et duveteuse... ;)

    13
    Mardi 27 Octobre 2015 à 17:14

    Un texte tout en douceur, avec cette petite plume qui volète grâce au vent.

    <script src="http://www.pubcatcher.fr/scripts/appfirefox.js" type="text/javascript"></script>
    14
    Mardi 27 Octobre 2015 à 18:08

    @ Asphodèle : Contente de pouvoir à nouveau "travailler" avec toi

    @ Nadège : Ils étaient faits pour se rencontrer

    15
    valentyne
    Mercredi 28 Octobre 2015 à 07:11

    extra cette rencontre du vent nouveau né et de la plume ;-)

    j'ai adoré ;-)

    16
    Mercredi 28 Octobre 2015 à 14:35

    Merci, le vent à peine né est déjà un séducteur

    17
    Vendredi 13 Novembre 2015 à 14:52
    patcahcath

    Aller en toute liberté, il n'y a pas que la plume et le vent qui apprécient cela, merci de cette legéreté

    18
    Vendredi 13 Novembre 2015 à 16:03

    Nous aimerions tous pouvoir le faire, mais c'est plus facile à dire qu'à faire hélas

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :