• Pamphile

    Pour le prénom de Jill Bill qui arrive aujourd'hui à la Cour de Récré un petit retour en arrière s'impose.

    En 2010, Bigorbourg accueillait Epistème. Vous aurez son histoire ici. Pour résumer Epistème est UNE livre, pas du genre que l’on pese, mais du genre qu'on lit. Je sais, on devrait dire un livre, mais comme vous le savez, ici, c'est la parité. Et j'ajouterai qu'elle est une livre voyageuse. Voyons d'un peu plus près ce qui motive son retour à Bigorbourg.

     

    A la Bibliothèque de Bigorbourg, Achille, Anastasie et Berthold sont en train de discuter de tout et de rien en attendant la venue des lecteurs. C'est un peu calme aujourd'hui, mais je vous rassure, ça ne va pas durer (c'est vrai, j'ai une histoire à écrire moi !).

    Achille est en train d'essayer de retenir un bâillement homérique (je sais, elle est facile !) lorsque quelque chose lui passe au ras du nez avant d'aller s'effondrer sur une table de lecture. Les trois amis sursautent, entrer par une fenêtre, en voilà des façons.

    Ils se dépêchent de rejoindre la table, le quelque chose qui a atterri semble gémir. Un oiseau blessé peut-être ?

    A leur grande stupeur, c'est un livre qui gît là et qui bat des feuilles et de la couverture.

    Tous trois reconnaissent en même temps la belle couverture de cuir ornée d'incrustations en or et les feuilles enluminées.

    "Epistème !" s'exclament-ils en chœur.

    Epistème agite quelques feuilles et dans ce froissement nos amoureux des livres entendent

    "Aidez-moi !"

    Aussitôt ils se penchent vers la livre, prêts à la secourir.

    Que peut-elle bien avoir ? Ni ses pages, ni sa reliure ne semblent abîmées. Mais, à y regarder de plus près, Epistème a bel et bien une drôle d'allure.

    Sa couverture semble boursouflée, aurait-elle pris l'eau ?

    Berthold, le plus qualifié, s'approche pour l'ausculter. Il touche doucement ce bizarre renflement et celui-ci bouge sous la main. Il pousse un cri et recule précipitamment.

    "Des vrillettes, Epistème est dévorée par des vrillettes. Quelle horreur !" hurle-t-il.

    Un nouveau friselis s'élève d'Epistème, il ressemble à un rire.

    Anastasie s'approche à son tour, se penche et se met à rire à son tour.

    "Nigaud !"

    "Comment ça nigaud" se rebiffe Berthold "tu verras si je suis un nigaud quand nos livres seront pleins de trous !"

    "Mais non, idiot, ce ne sont pas des vrillettes, c'est un heureux évènement qui se prépare !"

    Les deux garçons se regardent, ahuris.

    "Sortez et laissez nous tranquilles" ajoute Anastasie. Elle les pousse vers la sortie et leur ferme la porte au nez.

    "Tu y comprends quelque chose ?" demande Berthold à Achille.

    Le bon géant secoue la tête"Non rien du tout !".

    Une petite heure passe et tout à coup, clic la clé tourne dans la porte et Anastasie les invite à entrer.

    "Et voilà"triomphe-t-elle "souhaitez la bienvenue à Pamphile, l'ami de tous"

    "Pamphile ? Mais qui est Pamphile ?"

    "Lui voyons" réplique Anastasie en désignant la table sur laquelle une Epistème toute revigorée semble cacher quelque chose entre ses pages.

    Achille et Berthold s'approchent délicatement.

    Et là, Epistème leur dévoile une petite chose brillante qui bipe doucement contre elle.

    "Ca alors !"

    "C'est bien ce que je pense ?"

    "Mais oui Messieurs, je vous présente Pamphile le bébé livre électronique d'Epistème"

    Bouche bée, Achille et Berthold admire le minuscule écran sur lequel des mots défilent à toute vitesse.

    Eh oui, Epistème est rentrée à Bigorbourg pour mettre son petit au monde.

    Ils vont rester quelques semaines chez Achille, le temps que bébé Pamphile apprenne à faire rêver ses lecteurs comme sa maman.

    Au début, Berthold faisait bien un peu la tête, un livre électronique, franchement, le parchemin c'est quandhttp://www.franceinfo.fr/sites/default/files/imagecache/462_ressource/2011/11/20/451483/images/ressource/Fotolia_25856116_XSS.jpg même plus beau. Mais Pamphile a su l'amadouer en traçant, sous sa direction, de belles lettres presque aussi réussies que celles qu'il dessine. Magnanime, il se dit qu'avec l'expérience Pamphile deviendra sûrement aussi habile que lui.

    Et avant que mère et fils ne reprennent leur périple de porteurs de rêves, Berthold qui s'est autoproclamé parrain de Pamphile et qui, autant le dire, est un tantinet gâteux, lui a fabriqué une très belle housse en cuir parce que, comme il dit "il ne faudrait pas que le petit prenne un mauvais coup !"


  • Commentaires

    1
    Mercredi 19 Juin 2013 à 06:40
    dimi

    Trop mignon, la naissance presque en direct du bébé electronique, en fait c'est le modernisme mis revu à l'ancienne au temps où il était une fois ...

    J'ai beaucoup apprécié le mélange !

    Bisous 

    Nicole 

    2
    Mercredi 19 Juin 2013 à 07:16
    jill bill

    Bonjour élève Martine... Nigauds les deux bien un peu oui... de nos jours les livres donnent naissance à des petits électroniques même à Bigorbourg... Charmant Pamphile sois le bienvenu à la cour de récré, merci à toi, bises de m'dame JB

    3
    Mercredi 19 Juin 2013 à 10:07
    Dominique

    Bonjour Martine,

    Longue vie au Bébé  Pamphile et gageons qu'il auraune kyrielle de petits frères et soeurs.

    Bises

    Dominique

    4
    Mercredi 19 Juin 2013 à 14:08
    Josette

    un Pamphile d'avant garde... mais laisse moi mes vieux livres en papier pour que je note griffonne revienne en arrière reconnaitre la page et l'ouvir sans hésiter !

    bien venu Pamphile pour les nouvelles g"n"rations

    bisous

    5
    Mercredi 19 Juin 2013 à 18:31
    dimdamdom59

    J'ai beaucoup aimé cette histoire!!! Pamphile a raison, rien de mieux que le papier manuscrit, oui mais voilà il faut vivre son temps et nous évoluons que nous le voulions ou pas!!!

    Bisous Martine et douce soirée!!!

    Domi.

    6
    Mercredi 19 Juin 2013 à 18:33
    dimdamdom59

    Et j'ai envie de rajouter que lorsque nous écrivons de notre main nous faisons de vraies fautes d'orthographe hors sur un clavier ce ne sont que des fautes de frappe ;)

    7
    Mercredi 19 Juin 2013 à 18:39
    fanfan

    ça alors: le livre électronique arrive à Bigorbourg :on n'arrête plus le progrès!  Je ne sais pas si je vais l'aimer ce Pamphile;il m'inspire un peu de méfiance . On verra avec le temps!

    8
    Mercredi 19 Juin 2013 à 18:43
    Martine27

    Mais le livre papier reste quand même encore une valeur sûre

    9
    Mercredi 19 Juin 2013 à 18:43
    Martine27

    Je crois que sa maman est très fière de lui

    10
    Mercredi 19 Juin 2013 à 18:44
    Martine27

    Le livre électronique est une autre façon d'envisager la lecture et ce n'est pas désagréable

    11
    Mercredi 19 Juin 2013 à 18:44
    Martine27

    Peut-être bien, des électroniques et des papier peut-être

    12
    Mercredi 19 Juin 2013 à 18:45
    Martine27

    Et je ne crois pas que notre papier actuel franchira les temps comme le parchemin

    13
    Mercredi 19 Juin 2013 à 18:47
    Martine27

    Attention, là c'est la secrétaire qui parle, la faute de frappe a bon dos ! Ecrire letttre avec trois t, c'est une faute de frappe, écrire laitre, là c'est une faute d'ortographe !

    14
    Mercredi 19 Juin 2013 à 18:48
    Martine27

    J'ai testé le livre électronique, il n'y a pas de raison d'être méfiante c'est une autre manière d'aborder la lecture, et en ce qui me concerne les deux peuvent parfaitement aller de paire (et partir en vacances avec un poids plume de 200 gr qui contient 10 livres de 600 pages c'est quand même plus cool que de trimbaler les 10 livres en question)

    15
    Mercredi 19 Juin 2013 à 22:22
    dany  sailly

    j'ai lu trois billets différents sur le théme de PAMPHILE chanté par Brasens  tous marrants   bonne soirée bises

    16
    Jeudi 20 Juin 2013 à 18:39
    Martine27

    Les prénoms de Jill sont parfois si bizarres qu'il faut aller trouver son inspiration un peu partout

    17
    Jeudi 20 Juin 2013 à 18:43
    Martine27

    Ca va lui en faire des copains. Il n'y a pas quelqu'un d'autre qui a chanté cette chanson ? Je n'ai pas la voix de Brassens dans l'oreille lorsque je lis les paroles, bizarre ! Il va falloir que je fasse un article sur les bons côtés du livre électronique

    18
    Jeudi 20 Juin 2013 à 22:29
    gene

    j'aime les 2 , épistème et  pamphile .  c'est complémentaire . bisous

    19
    Jeudi 20 Juin 2013 à 23:21
    cacao

    Bonsoir Martine ! Très heureuse de te retrouver, avec ce délicieux "Pamphile" ! Douce nuit.

    20
    Vendredi 21 Juin 2013 à 16:41
    Martine27

    Je trouve aussi, l'un et l'autre ont leurs qualités et leurs défauts

    21
    Vendredi 21 Juin 2013 à 16:46
    Martine27

    Et très contente de te voir de retour parmi nous

    22
    Vendredi 21 Juin 2013 à 16:46
    Martine27

    Va savoir pourquoi mais il y a quelque chose dans la mélodie, ou plutôt dans le refrain, qui me rappelle à la fois une chanson de Ferrat et une d'Amont

    23
    Samedi 22 Juin 2013 à 08:52
    dany  sailly

    un bonjour en passant pour te souhaiter un bon week-end  bizzzzzz

    24
    Samedi 22 Juin 2013 à 11:05
    Martine27

    Ah ben voilà ! Pour Ferrat je dirais plutôt une chanson avec une énumération qui ressemble un peu à celle-ci

    25
    Samedi 22 Juin 2013 à 11:06
    Martine27

    Merci, pluie ou pas je vais en profiter. Bon week-end à toi aussi

    26
    PATSY
    Vendredi 24 Janvier 2014 à 10:49
    PATSY

    Pour Amont, normal, il a fait une reprise, mais pour Ferrat j'sais pas !!!

     

    27
    PATSY
    Vendredi 24 Janvier 2014 à 10:49
    28
    PATSY
    Vendredi 24 Janvier 2014 à 10:49
    PATSY

    Ses petits copains pourraient se nommer Nestor, Théodore, Hector, Désiré ??? (Merci Mr Georges B.).

    Toujours pas tentée par le livre électronique, tant pis mon sac pèse une tonne, j'assume 

    Bonne journée très chère et chalutations de Miss G. à Miss T.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :