• The partisan - Léonard Cohen

    Suite aux horreurs de vendredi, Asphodèle a mis sur son blog la très belle chanson "Alleluia", en ce qui me concerne j'ai opté pour "The partisan" (dont une partie est en français) parce qu'il est hors de question de se résigner sans se battre.

    When they poured across the border
    Quand ils eurent traversé en masse la rivière
    I was cautioned to surrender,
    Ils me demandèrent de capituler
    This I could not do ;
    Mais je ne pouvais pas faire ça
    I took my gun and vanished.
    J'ai pris mon arme et j'ai disparu.

    I have changed my name so often,
    J'ai changé si souvent de nom
    I've lost my wife and children
    J'ai perdu ma femme et mes enfants
    But I have many friends,
    Mais j'ai beaucoup d'amis,
    And some of them are with me.
    Et certains sont avec moi.

    An old woman gave us shelter,
    Une vieille femme nous a hébergé
    Kept us hidden in the garret,
    Nous gardant caché sous la mansarde,
    Then the soldiers came ;
    Puis les soldats vinrent ;
    She died without a whisper.
    Elle mourut sans un murmure.

    There were three of us this morning
    Nous étions trois ce matin
    I'm the only one this evening
    Il n'y a plus que moi ce soir
    But I must go on ;
    Mais je dois continuer ;
    The frontiers are my prison.
    Les frontières sont ma prison.

    Oh, the wind, the wind is blowing,
    Oh, le vent, le vent souffle,
    Through the graves the wind is blowing,
    A travers les tombes, le vent souffle,
    Freedom soon will come ;
    La liberté viendra bientôt ;
    Then we'll come from the shadows.
    Puis nous sortirons de l'ombre.

    Les allemands étaient chez moi,
    Les allemands étaient chez moi,
    Ils m'ont dit : "résigne-toi",
    Ils m'ont dit : "résigne-toi",
    Mais je n'ai pas peur ;
    Mais je n'ai pas peur ;
    J'ai repris mon âme.
    J'ai repris mon âme.
    J'ai changé cent fois de nom,
    J'ai changé cent fois de nom,
    J'ai perdu femme et enfants
    J'ai perdu femme et enfants
    Mais j'ai tant d'amis ;
    Mais j'ai tant d'amis ;
    J'ai la france entière.
    J'ai la france entière.
    Un vieil homme dans un grenier
    Un vieil homme dans un grenier
    Pour la nuit nous a caché,
    Pour la nuit nous a caché,
    Les allemands l'ont pris ;
    Les allemands l'ont pris ;
    Il est mort sans surprise.
    Il est mort sans surprise.

    Oh, the wind, the wind is blowing,
    Oh, le vent, le vent souffle,
    Through the graves the wind is blowing,
    A travers les tombes, le vent soufle,
    Freedom soon will come ;
    La liberté viendra bientôt ;
    Then we'll come from the shadows.
    Puis nous sortirons de l'ombre.


    Tags Tags : ,
  • Commentaires

    1
    Dimanche 15 Novembre 2015 à 16:42
    Marité

    Magnifique chanson. On a un peu envie d'être rassuré et on s'accroche aux valeurs sûres...

    Bon dimanche et GROS BISOUS.

     

    2
    Dimanche 15 Novembre 2015 à 19:39

    Une très belle chanson pour ces circonstances dramatiques;oui, résistons et gardons la tête haute .Ils ne nous auront pas

    3
    Dimanche 15 Novembre 2015 à 20:32

    Merci

    4
    Dimanche 15 Novembre 2015 à 20:36

    Je suis tombée sur cette chanson tout à fait par hasard et je l'ai trouvée tellement juste, tellement d'actualité que je ne pouvais pas manquer de la mettre

    5
    PATSY
    Dimanche 15 Novembre 2015 à 21:11

    Je REFUSE que l'on me dénie le droit de rire, d'aimer la beauté, de chanter, en bref de vivre libre ! Je ne baisserais jamais la tête devant des barbares. Qu'ils aillent se faire sauter en groupe dans le désert puisqu'ils ne rêvent que de mourir et basta...

    6
    Asphodèle85
    Lundi 16 Novembre 2015 à 01:16
    Asphodèle85

    Siiiii tu me prends par les sentiments en me mettant le chanteur icône de mon adolescence (je dois connaître toutes ses chansons par coeur et en ANGLAIS, miracle) ! Cette version est extra, je ne la connaissais pas, délicieuse surprise !!! Et puis quand même à 80 piges, il assure Léo ! Sa chanson est toujours d'actualité et c'est ça qui me navre, l'histoire qui se re-re-répète et les hommes qui ne comprennent rien ! Bon quand en plus on a affaire à des fous furieux... Merci Martine !

    7
    Lundi 16 Novembre 2015 à 08:26

    @ Patsy : Bien d'accord avec toi. Nous ne sommes pas arrivées à notre âge pour qu'on nous dicte notre conduire, nan mais !

    @ Asphodèle : C'est un merveilleux chanteur, j'ai écouté cette chanson dans plusieurs versions, sa voix a beaucoup évoluée en 40 ans je la trouve beaucoup plus intéressante maintenant avec ce fond rocailleux. Très franchement entre un Johnny et un Léonard mon choix est vite fait ! Je crois hélas que les hommes ne comprendront jamais, j'en veux pour preuve les vieux livres avec lesquels je travaille, de siècles en siècles nous reproduisons les mêmes erreurs sans nous lasser, la seule différence est que les moyens d'extermination sont de plus en plus "performants". J'espère que nos dirigeants vont se réveiller et ne pas jouer l'autruche comme dans les années 30, on sait comment cela c'est terminé.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :